L’AFLD ne s’inquiète pas de la suspension de Châtenay-Malabry

Suspendu par l’Agence mondiale antidopage, le laboratoire de Châtenay-Malabry paie des résidus de substances dopantes présents sur des robots effectuant les contrôles et ayant servi pour des échantillons de bodybuilders aux taux de concentration 200 fois supérieur à la normale. Une situation à ne surtout pas dramatiser selon l’Agence française de lutte contre le dopage.

Le cas Bradley Wiggins : les AUT, un permis de se doper ? (4/4)

Un mois et demi après les premières révélations des Fancy Bears, groupe de hackers qui ont piraté l’Agence mondiale antidopage et dévoilé les autorisations à usage thérapeutique de plus d’une centaine de sportifs olympiques, RMC Sport vous propose une enquête fouillée sur la face cachée (et sombre) du système des AUT. Quatrième volet avec le cas du cycliste Bradley Wiggins, vainqueur du Tour de France 2012 en pleine tempête suite à ses injections de triamcinolone (corticoïde), qui permet de s’interroger sur les possibilités de dopage caché offertes par les AUT.

AUT : le cas Serena Williams ou le flou autour des corticoïdes (3/4)

Un mois et demi après les premières révélations des Fancy Bears, groupe de hackers qui ont piraté l’Agence mondiale antidopage et dévoilé les autorisations à usage thérapeutique de plus d’une centaine de sportifs olympiques, RMC Sport vous propose une enquête fouillée sur la face cachée (et sombre) du système des AUT. Troisième volet avec le cas Serena Williams, ancienne numéro 1 mondiale du tennis féminin, et les interrogations autour des conséquences d’un traitement aux corticoïdes en pleine compétition.

AUT : ces sportifs US sous amphétamines qui ne le seraient pas en France (2/4)

Un mois et demi après les premières révélations des Fancy Bears, groupe de hackers qui ont piraté l’Agence mondiale antidopage et dévoilé les autorisations à usage thérapeutique de plus d’une centaine de sportifs olympiques, RMC Sport vous propose une enquête fouillée sur la face cachée (et sombre) du système des AUT. Deuxième volet avec la gestion, aux amphétamines ou non selon les pays, du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité à travers le cas de la gymnaste Simone Biles, quadruple médaillée d’or à Rio.

Fancy Bears : les AUT, comment ça marche ? (1/4)

Un mois et demi après les premières révélations des Fancy Bears, groupe de hackers qui ont piraté l’Agence mondiale antidopage et dévoilé les autorisations à usage thérapeutique de plus d’une centaine de sportifs olympiques, RMC Sport vous propose une enquête fouillée sur la face cachée (et sombre) du système des AUT. Premier volet avec une plongée au cœur d’une machine qui ouvre la porte aux dérives.