Edris prive le roi Farah de son doublé !

AFP

Mo Farah a donc été battu ! Son attitude prostrée, son effondrement sur le sol à l'issue de la course en disaient long sur la portée de l'exploit. C'est l'Ethiopien Muktar Edris (13'32''79) qui a remporté ce samedi le titre mondial sur 5000m, devant le Britannique (13'33''22) et l'Américain Paul Kipekemoi Chelimo (13'33''30). « Je n'avais plus de jambes, j'étais fatigué à la fin de ces championnats », confie Mo Farah, qui restait sur un doublé 5000-10000m dans tous ses grands championnats depuis les Jeux Olympiques de 2012. Il manque donc son pari de départ à la retraite sur un nouveau doublé, mais quitte ces Mondiaux avec l'or sur 10000m et l'argent sur 5000m.