<

Birmingham : Lavillenie retrouve le toit du monde !

Reuters
Tenant du titre, Renaud Lavillenie a décroché l'or ce dimanche à Birmingham, lors des Mondiaux en salle. Seul perchiste à passer une barre à 5,90m (à son deuxième essai), le Français devance son grand rival, l'Américain Sam Kendricks (5,85m), sacré en plein air lors des Mondiaux de Londres l'an passé. Une jolie renaissance pour celui qui, après sa déception olympique à Rio, avait enchaîné les blessures. 
Il a fallu digérer : la médaille d'argent olympique sous les sifflets de spectateurs de Rio qui n'avaient d'yeux que pour Thiago Braz, les blessures qui se sont enchaînées, le titre mondial en plein air qui lui a de nouveau échappé... Renaud Lavillenie est de la trempe de ces champions qui savent rebondir. Toujours. Tenant du titre, le Français a décroché ce dimanche son troisième titre mondial en salle (après Istanbul 2012 et Portland 2016). Seul perchiste de la finale à passer 5,90m (à son deuxième essai), le recordman du monde en plein air devance son rival Sam Kendricks (5,85m), champion du monde en plein air à Londres l'an dernier. C'est le Polonais Piotr Lisek qui prend la médaille de bronze (5,85m). L'autre Français, Axel Chapelle, s'est arrêté à 5,60m.

"il y en a plein qui m'enterraient... Et moi, ça me faisait rire"

Il était question de hiérarchie plus que de palmarès dans ce rendez-vous en salle. Après une saison 2017 rendue délicate par ses blessures hivernales, Renaud Lavillenie reprend donc l'ascendant sur son concurrent américain. « Un troisième titre, ça fait du bien. Le premier commence à remonter, c'était il y a six ans déjà !, s'amusait-il en sortie de podium. [...] Ça commence à faire beaucoup de belles choses. Sur les deux dernières années, il y en a plein qui m'enterraient. Et moi, ça me faisait rire car je savais ce que je valais. Ce n'est pas parce que j'ai 31 ans et demi que c'est fini. Là, je montre aux petits jeunes que c'est loin d'être fini. Quand on voit mes tentatives à 6m, il y a de quoi nourrir de belles ambitions encore. Ça fait vraiment plaisir. » La prochaine échéance (hors Ligue de Diamant) sera européenne, avec les championnats d'Europe en plein air (7-12 août à Berlin).