EXCLU VIDEO – Le sacre de Mayer vu de l’intérieur

EN VIDEO - Lavillenie : "Il ne fallait pas m'enterrer trop vite"

Birmingham : Lavillenie retrouve le toit du monde !

Collins, le sprinteur qui a traversé les époques

Qualifié pour les demi-finales du 60 mètres des Mondiaux en salle de Birmingham ce samedi, Kim Collins ne s’est pas présenté pour la course, mettant un terme à sa longue carrière. Le sprinteur qui a commencé avec Donovan Bailey et a vu Usain Bolt triompher puis s’en aller quitte la scène sur l’avènement de Christian Coleman. Avec le souvenir de son plus beau succès, l’or sur 100 mètres aux Mondiaux en plein air de Paris en 2003.

EN VIDEO - Perche : Lavillenie a faim, la concurrence aussi

Ce sera sans doute l'un des concours les plus attendus lors des Mondiaux en salle de Birmingham, ce week-end (1er au 4 mars). La perche avec le tenant du titre, Renaud Lavillenie. Le Français sort d'une saison 2017 très décevante et compte bien remettre les choses au clair en cette année 2018. Sauf que la concurrence est prête à dégainer aussi. Ils sont en effet quatre à avoir passé la barre des 5,90 m cet hiver : Le champion olympique 2012 (5,93 m), l'Américain Sam Kendricks (5,93 m), le Polonais Piotr Lisek (5, 91 m) et Thiago Braz (5,90 m) champion olympique en titre. 

EN VIDEO - PML-Manga : Un duo de hurdlers tricolores ambitieux

Ils seront tous les deux d'énormes chances de médailles pour la France aux Mondiaux de Birmingham en salle (1er au 4 mars). Pourtant, ils n'ont pas vécu exactement la même année. Depuis son titre européen à Belgrade, Pascal Martinot-Lagarde a été perturbé par des blessures. Une année blanche qui a profité à Aurel Manga. Le sprinteur s'est affirmé comme une valeur sûre. A l'image de son titre de champion de France décroché à Liévin devant... Pascal Martinot-Lagarde. Qui effectuait son retour. Prometteur forcément. 

EN VIDEO - Mayer performant trop tôt pour les Mondiaux ?

Gros favori pour décrocher le titre mondial sur l'heptathlon, Kevin Mayer s'est octroyé une dizaine de jours de repos après un concours à Liévin où il avait zappé le 60 m haies. Objectif : être prêt physiquement pour les Mondiaux en salles à Birmingham. Très performant cet hiver, le Drômois est-il monté trop vite en puissance ? Une chose est sûre : son corps lui a envoyé un message. Et son résultat en Angleterre permettra de savoir si cette tactique était la bonne.