Le 100m sous les 9’’50, c’est possible !

Reuters

Le réputé entraîneur de sprint Guy Ontanon affirme dans un billet au média « Sans filtre » que le record du monde du 100m de Bolt (9’’58) pourrait être amélioré. Sous certaines conditions.

Les limites du corps humain restent un fantasme inassouvi pour de nombreux chercheurs. Si de nombreuses questions sur l’athlétisme restent encore en suspens (Courra-t-on un jour le marathon en moins de deux heures ? Dépassera-t-on les 9m à la longueur ? Peut-on descendre sous les 19 secondes au 200m ?...), Guy Ontanon, grand entraîneur de sprint français qui a notamment dirigé Christine Arron, Muriel Hurtis, Ronald Pognon, Jimmy Vicaut et aujourd'hui Heather Arneton, a son avis tranché sur la question. Et sur l’épreuve reine de l’athlétisme, à savoir le 100m, le record du monde de Usain Bolt établi à Berlin en 2009 (en 9’’58) ne serait pas si « beamonesque » que cela (en référence au RM de la longueur de Bob Beamon établi en 1968 et qui reste sur les tablettes durant vingt-trois longues années).

Vent favorable et meilleur départ

« Nous restons sur deux années où les performances étaient au-dessus des 9’80” alors qu’on venait de connaître plus d’une décennie avec des performances en deçà, raconte Guy Ontanon sur le site « Sans filtre ». Mais dès les prochaines années, on peut se retrouver avec une finale qui se jouera sous les 9’70″. Et quand on regarde les chronos de Bolt, dont le 9’58”, on peut se dire que la barre des 9’50” peut être franchie avec des meilleures conditions. Donc avec un vent favorable, un meilleur départ, oui c’est possible. » Parole d’expert.